Pour toi Papa!

Trop souvent, on passe notre temps à pleurer et à se plaindre de ce que nous n’avons pas, ce que nous avons perdu  et des personnes qui ne sont plus auprès de nous. Trop souvent on oublie que, même si on n’a plus tout ce qu’on aurait voulu avoir, même si la vie nous a retiré des êtres chers, elle nous a tout de même épargnés et nous a laissé plein d’autres choses, et de bonnes choses.

Des fois quand elle nous a retiré une maman, elle nous a laissé un papa;

Quand elle nous a retiré une sœur, elle nous a laissé un frère;

Quand elle nous a retiré un ami, elle nous a laissé un cousin;

Quand elle nous a retiré une famille, elle nous en a laissé une autre;

Quand elle nous a retiré un un collègue, elle nous a laissé un inconnu;

Quand elle nous a enlevé un époux/une épouse, elle nous a laissé un/des enfant(s), etc.

Ce que je veux dire c’est que, même si elle peut être parfois cruelle envers nous; les occasions ne manquent vraiment pas pour qu’elle nous arrache le cœur  et le mette en mille morceaux, ou de nous faire tomber plus bas que terre; Il n’en reste pas moins vrai qu’elle sait aussi s’adoucir parfois. Elle sait se montrer généreuse, elle sait tendre les bras et nous enlacer; elle sait aussi nous rendre justice, nous faire sourire et nous accorder des moments de détente. Elle sait être exceptionnelle.

Pour ma part, j’avoue faire partie de ces personnes qui se sont très souvent plaintes de ce qu’elles n’ont pas, en oubliant d’être reconnaissantes pour ce qu’elles ont conservé et qu’elles continuent même d’avoir (même si elles pensent ne pas le mériter. Oui ça arrive de se mettre dans cette position). Il y’a aussi cette catégorie qui reconnaît ce qu’elle a, qui en a conscience, mais qui ne sait par contre pas comment exprimer sa reconnaissance, envers la vie, envers ces choses et ces personnes qui sont auprès d’elle.

 

« Ce que la vie m’a laissé »

Oui j’ai perdu ma mère très jeune. Oui ça m’a énormément affectée. Oui je la pleure encore, je la pleure tous les jours. Oui personne ne pourra la remplacer, ni elle ni l’amour qu’elle avait pour moi (et mes frères), ni l’amour que j’avais pour elle; non en fait l’amour que j’ai pour elle, parce que oui la mort n’arrête pas l’amour. Oui  rien ne pourra me la faire oublier, absolument rien. Mais ce que j’ai oublié c’est que j’ai deux parents. L’un est parti, mais il me reste toujours l’autre. MON PÈRE. Cet être (trop souvent et très souvent) peu considéré, qui m’a (nous a) tout donné. La vie m’a également laissé mes frères et sœurs, elle m’en a même donné d’autres. Ce que j’oublie de mentionner c’est qu’elle m’a également donné plusieurs autres familles dans lesquelles je me suis toujours sentie totalement membre; ces amis si chers à mon cœur.

Mais ce que j’ai oublié de faire par dessus tout, c’est de dire merci à la vie pour tout ce que j’ai, ce que j’ai d’exceptionnel et qui m’accompagne depuis la perte de maman. Un père, des frères, des sœurs, des amis, des collègues, chacun à sa façon a contribué à mon bonheur, à me faire oublier à un moment donné la douleur de me sentir parfois seule au milieu de tous. Alors MERCI!. Votre présence dans ma vie a changé pas mal de choses. J’ai coutume de dire que si maman avait été là les choses auraient été différentes, par contre c’est totalement  vrai. Il y’a peut-être des personnes que je n’aurai pas rencontrées; il y’a peut-être des choses que je n’aurai pas faites; il y’a peut-être des comportements et agissements que je n’aurai pas eus. Mais c’est comme ça tout simplement. Je n’y puis rien changer.

Par contre ce que j’aimerais changer (et je pense pouvoir y arriver) c’est cette situation de laxisme ( je ne sais même pas si c’est vraiment le terme adéquat), mais ce que je veux dire c’est cette atmosphère de remords et de plaintes perpétuels dans laquelle je me suis enfermée, et reconnaître enfin et prendre conscience de tout ce que j’ai autour de moi: L’amour des miens. Et quand je parle des miens je parle spécialement de ce père que j’ai tant négligé, trop concentrée à pleurer celle que je n’avais plus; trop focalisée sur ce qui me faisait mal, au lieu de profiter de ceux qui me font sourire au quotidien. J’ai oublié que pendant que moi je perdais ma mère, lui il  perdait sa femme, sa moitié, celle qui était censée l’accompagner et vivre à ses côtés durant toute sa vie.

 

« Pour Toi Papa »

Mais aujourd’hui je prends ma plume encore une fois, et je fais ce que je sais le mieux faire « écrire ». Écrire aujourd’hui pour lui dire tout ce que je n’ai jamais osé lui dire, lui démontrer par la meilleure façon que je connaisse Ô combien je lui suis reconnaissante de toutes ces années où il s’est montré totalement dévoué à moi (à nous) pour TOUT : notre santé, notre alimentation, notre éducation, notre épanouissement, un toit où se poser…). Aujourd’hui c’est pour toi que j’écris Papa:

  • Parce que tu es toujours là et que je te dois tout;
  • Parce que tu m’as acceptée telle que je suis, têtue, tête en l’air parfois, exigeante et un peu je-m’en-foutiste de tout et de tout le monde;
  • Parce que tout ce que tu as fait pour moi (pour nous) qu’on l’ait compris ou non, qu’on le veuille ou non, c’était pour notre bien;
  • Parce que malgré tout tu nous aimes d’un amour qu’on ne saurait définir, mais parce que toi aussi tu as des défauts,….

Il y’aurait tant de raisons pour lesquelles je pourrais décider de rester braquée sur mon « ingratitude », mais il y’en a aussi et tellement plus nombreuses elles sont, de te remercier pour tous les bons souvenirs d’enfance, pour les frères que tu m’as donnés, pour ta patience et ton soutien, mais surtout pour avoir essayé à ta manière de me (nous) préserver de la dureté de la vie (même si on le comprend pas toujours). Merci Papa parce que tu as contribué à faire de moi la personne que je suis aujourd’hui. Je sais que je ne suis pas la fille la plus dévouée qui soit, mais sache que l’amour tu me portes,  je porte le même en moi pour toi, et ce pour toujours.

Je t’aime Papa.

Je te souhaite un excellent anniversaire!

15 réflexions sur “Pour toi Papa!

  1. Anonyme dit :

    Bonsoir Vanessa comme je l’ai dit dans le forum j’ai énormément apprécié ce texte, je l’ai relu cinq fois telement je le trouve poignant, tu as une belle main d’écriture, je tenais juste une fois de plus à t’encourager car je trouve que tu as un véritable talent pour l’écriture et tu sais donner de la profondeur aux mots. On ne sais jamais où un talent peut nous mener, alors continue d’écrire. En tout cas tu vient d’enrôler un nouveau lecteur de ton blog.

    JOYEUX ANNIVERSAIRE À TON VALEUREUX PAPA

    FOMI WILLY

    Aimé par 1 personne

  2. Sameli Tatiana dit :

    Ton texte m’a arraché des larmes.Il est beau et émouvant. Ta maman n’est certes plus là mais tu as la grâce d’avoir encore ton papa.J’espère que tu lui feras lire ce bel hommage.Happy Birthday to him.

    Aimé par 1 personne

  3. Mya dit :

    Awwww j ai des larmes aux yeux….ces mots, ta plume, super que tu prennes conscience de la chance que tu as, chéri le tant que tu peux.
    Trop fière de toi.
    Beaucoup de courage et joyeux anniversaire à ton cher et tendre papa😍, Dieu a renouvelé son souffle de vie, gloire à lui.
    Mya

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s